La méthode Suzuki

Shinichi Suzuki (1898-1998)


 Fils du propriétaire d’une fabrique de violons,

Shinichi Suzuki est né en 1898 au Japon.

Il entreprend tard l’étude du violon (à 17 ans) et, après des études au Japon, se forme pendant 8 ans à Berlin où il côtoie grand nombre d’intellectuels allemands.

De retour au Japon, il enseigne à son tour selon la méthode traditionnelle puis se penche sur la question de l’enseignement aux plus jeunes enfants quand, en 1931, un père lui demande d’enseigner le violon à son fils de 4 ans.

Ses réflexions le conduisent à l’idée d’enseigner la musique comme on enseigne la langue maternelle et d’étudier la manière dont se fait cet apprentissage pour l’appliquer à la musique : si chaque enfant peut réussir à maitriser sa propre langue aussi difficile soit-elle, il n’y a pas de raison que chaque enfant ne puisse intégrer la musique de la même façon.

Interrompu dans son élan par la guerre, Shinichi Suzuki développe sa méthode d’enseignement à partir de 1945. Il forme par la suite de nouveaux professeurs et la méthode est alors exportée progressivement dans le monde entier.
Disparu en 1998, les associations nationales et internationales créées dans le monde entier perpétuent l’œuvre de Shinichi Suzuki, diffusant son enseignement et sa philosophie et formant continuellement de nouveaux enseignants.

 

La pédagogie

 

Le lien affectif de l’enfant avec ses parents est l’un des éléments fondamentaux de cette démarche pédagogique originale qui a déjà apporté l’épanouissement musical à des générations de jeunes musiciens.

La présence active de la mère ou du père de l’élève pendant les cours est indispensable. Cette présence donne la possibilité de participer pleinement à l’éveil musical de son enfant. Elle prépare le parent à prendre le relais du professeur à la maison, le temps nécessaire à la construction de l’autonomie musicale du jeune musicien, et permet ainsi de compléter efficacement l’équipe pédagogique enfant-professeur-parent chère à la méthodologie Suzuki.

Les parents sont initiés pendant quelques semaines aux premiers rudiments du jeu de l’instrument choisi afin de mieux connaître les difficultés qu’abordera leur propre enfant. Aucune connaissance musicale préalable ne leur est demandée avant de s’engager dans cette aventure extraordinaire.

Dès le départ, les débutants apprennent à mémoriser et à reproduire des rythmes et des mélodies grâce à leur écoute. Progressivement leur répertoire s’élargit en même temps que la mémoire se développe. La lecture musicale et le solfège sont graduellement introduits : dans un premier temps dans le cadre de la leçon instrumentale et, plus tard, à travers des cours spécifiques.

Un autre élément fondamental de cette pédagogie est constitué par la place importante donnée à la recherche du plaisir. On ne peut pas raisonnablement faire appel à la contrainte pour emmener un enfant très jeune à approcher un instrument de musique. Développer la motivation à travers des jeux musicaux dans lesquels les plus petits s’épanouissent fait partie de cette démarche pédagogique.

Tous les élèves étudiant la musique selon les principes de la Méthode Suzuki reçoivent chaque semaine un cours particulier et un cours de groupe. Le cours particulier permet d’assurer le développement et l’épanouissement de l’enfant dans sa spécificité et son individualité. Le cours de groupe et par la suite les concerts, aident l’enfant à s’affirmer en présence des autres et à s’intégrer dans une microsociété composée par l’ensemble des enfants, leurs parents et le professeur. Dans ce contexte l’enfant sera amené à trouver sa place et à s’exprimer non seulement musicalement mais aussi humainement. Le cours de groupe est un moteur formidable et précieux : l’enfant prend confiance en lui et sa motivation s’affirme.

Avec le temps, le cheminement proposé par la Méthode Suzuki établit les passerelles permettant le passage en douceur vers les établissements adaptés à la continuation de l’évolution musicale des élèves ayant atteint le niveau requis. La sensibilité musicale ainsi que la qualité de la technique instrumentale des enfants ayant suivi cette formation sont toujours très appréciées.

Site mis à jour le 6/11/2019

Conception: © IMSP             Dessins: © Sophie Teyssier